7 façons d’économiser l’eau en prenant soin de soi

L’eau est une ressource précieuse : sur toute l’eau présente sur notre « planète bleue », on ne compte que 2,8 % d’eau douce, et seulement 0,7 % s’avère vraiment disponible (le reste demeure emprisonné dans les glaces et les neiges éternelles). L’eau est aussi une ressource qui s’épuise : alors que le changement climatique accélère son cycle naturel, la population humaine augmente, et avec elle les besoins en eau…

Actuellement, un Français utilise en moyenne 148 litres d’eau par jour, dont seulement 7 % pour la boire et pour faire la cuisine : c’est en fait la toilette quotidienne qui prend la plus grosse part de la dépense (39 %). Heureusement, prendre soin de soi tout en préservant les ressources naturelles, c’est possible : voici 7 façons d’économiser l’eau dans votre salle de bain — et bien sûr, sur votre facture !

1 Préférez la douche au bain

Grand classique, ce conseil est plus que jamais d’actualité. Les chiffres sont éloquents : alors qu’un bain nécessite 150 à 200 litres d’eau, une petite douche de 4 à 5 minutes n’en consomme que 30 à 80 litres. Vous ne savez pas combien de temps vous passez sous la douche ? Pour en avoir le cœur net, n’hésitez pas à vous chronométrer la prochaine fois !

La douche : le bain version 2.0
© Giphy

2 Fermez le robinet

Il y a douche et douche… Pour économiser l’eau, mieux vaut éviter de la laisser couler à flot ininterrompu. Au contraire, fermez le robinet dès que possible, que ce soit pour vous savonner ou pour réaliser votre gommage hebdomadaire. Bien entendu, la mesure est la même pour le lavage des mains et le brossage des dents !

3 Réduisez le débit

Les pommes de douche classiques délivrent l’eau à plein débit. Et malheureusement, réduire manuellement le jet oblige à se contenter d’un malheureux filet d’eau, ce qui n’est ni agréable ni pratique… Ingénieux, les économiseurs d’eau permettent de diminuer significativement le débit sans perdre en confort.

Les pommes de douche économiques, également appelées douchettes à turbulence, compriment l’eau puis la transforment en gouttelettes très fines. Très performantes, ces douchettes permettent de passer de 20 à seulement 8 à 10 litres par minute, soit une économie de plus de 50 %.

Pensez aussi à équiper le robinet de votre lavabo : les mousseurs hydro-économes réduisent le débit d’eau de 30 à 50 %, en le faisant passer de 12 à 6 ou 8 litres par minute. Ce type de dispositif insuffle de minuscules bulles d’air dans l’eau pour la faire mousser, ce qui permet de conserver la densité du jet. Faciles à trouver en magasin de bricolage, les économiseurs d’eau sont très abordables : on trouve des modèles efficaces à partir d’une dizaine d’euros.

4 Récupérez l’eau inutilisée

Même lorsque le chauffe-eau fonctionne parfaitement, l’eau qui sort de la pomme de douche met parfois un peu de temps avant d’atteindre la bonne température. Pour ne pas perdre cette eau trop fraîche, vous pouvez placer un seau sous le jet. En fonction de vos besoins, l’eau récupérée vous servira à arroser vos plantes vertes, voire à remplir la chasse d’eau.

Vos plantes d’intérieur seront ravies de profiter de l’eau qui a coulé en attendant l’eau chaude de votre douche© Ikéa

5 Faites pipi sous la douche

Peu raffinée, cette mesure toute simple est en revanche très efficace ! En 2015, Deborah Torr, une étudiante britannique, avait d’ailleurs proposé à toute son université de relever le défi : elle estimait qu’il pouvait permettre d’économiser l’équivalent de piscines entières. Uriner en vous lavant ne vous tente pas ? Vous pouvez également limiter le recours à la chasse d’eau en évitant de la tirer systématiquement.

6 Oubliez un peu la douche !

Si elle est plus écologique que le bain, la douche quotidienne n’a rien d’indispensable pour conserver une bonne hygiène corporelle. Personnellement,  je remplace une grande partie de mes douches par des toilettes au lavabo. Pour se sentir bien net.te, il suffit de nettoyer les aisselles, les zones intimes et les pieds. Les toilettes au lavabo ont aussi l’avantage d’être très rapides : parfait quand on manque de temps dans un quotidien trépidant ! Et avec un bon gant de toilette, même le rinçage est facile.

7 Tenez compte de l’empreinte eau

L’eau est nécessaire à la production de tous les biens de consommation : on parle d’ailleurs d’empreinte eau. Les produits cosmétiques, y compris les plus écolos, n’échappent pas à la règle : même la culture des plantes bio et l’industrie du carton recyclé ont besoin d’eau !

Pour terminer, voici donc quelques conseils pour profiter de vos cosmétiques sans dépenser trop d’eau :
Utilisez vos savons et vos produits de soin avec parcimonie : l’efficacité des cosmétiques n’augmente pas avec la quantité, alors prélevez la juste dose !
Utilisez vos produits jusqu’au bout avant de les racheter : mieux vaut quelques cosmétiques bien choisis qu’une kyrielle de flacons qui se périmeront avant que vous ayez eu le temps de les terminer.
Privilégiez les produits sans emballage, comme ceux de Clémence et Vivien : la cosmétique zéro-déchet, c’est autant d’eau douce économisée !

Vous avez d’autres astuces pour économiser l’eau dans la salle de bain ? Partagez-les en commentaire.

Laisser un commentaire